L’économie circulaire repense nos modes de production et de consommation avec le but d’améliorer l’utilisation de ressources naturelles et de minimiser les déchets ainsi générés. Faites le point avec l’Institut Supérieur de l’Environnement sur le concept de l’économie circulaire : définition, principes fondamentaux et enjeux.

Comment définir l’économie circulaire ?

D’après la définition du ministère de la Transition écologique, l’économie circulaire « consiste à produire des biens et des services de manière durable en limitant la consommation et le gaspillage des ressources et la production des déchets. Il s’agit de passer d’une société du tout jetable à un modèle économique plus circulaire ».

L’économie circulaire regroupe donc un ensemble de pratiques, dont l’objectif est de parvenir à une utilisation optimum des ressources, en créant des boucles de valeur positives.

Les principes fondamentaux de l’économie circulaire

L’économie circulaire regroupe de très nombreux secteurs d’activité, et s’articule autour de 3 grands enjeux :

  • Préservation des ressources, de notre environnement et de notre santé
  • Permettre le développement économique et industriel des territoires
  • Réduire les déchets et le gaspillage

L’objectif est de passer d’une société basée sur une économie linéaire (recherche d’une production infinie avec des ressources limitées) vers un modèle économique plus circulaire, qui nécessite de progresser dans plusieurs domaines, dont : l’écoconception, l’écologie industrielle et territoriale, l’économie de la fonctionnalité, la consommation responsable, l’allongement de la durée d’usage des produits, l’amélioration de la gestion et du recyclage des déchets…

Vous souhaitez exercer le métier de chef de projet économie circulaire ? Le Mastère Économie Environnementale Sociale et Solidaire , délivré par l’Institut Supérieur de l’Environnement vous offre la possibilité de vous former, afin d’acquérir de solides compétences managériales et entrepreneuriales.