chef de projet economie circulaire

L’économie circulaire est souvent accréditée d’un potentiel de création de 250 000 emplois en France d’après les projections de l’ADEME. Cette économie génère de nouveaux métiers comme celui de Chef(fe) de projet en économie circulaire.

Missions du chef de projet économie circulaire

Le réchauffement climatique et la hausse du coût de l’énergie mettent en évidence le rôle de l’économie circulaire, comme levier majeur de la transition écologique, avec à la clé le développement d’emplois. La loi Transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) et la loi Anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) renforcent aussi la mise en œuvre de ce modèle économique.

Le chef(fe) de projet économie circulaire contribue à l’élaboration de projets concrets et innovants d’économie circulaire (éco-conception, gestion des ressources, gestion des déchets, recyclage, réemploi, revalorisation…).

Ses principales missions consistent à :

  • assurer la gestion de projet et la gestion administrative des programmes d’actions,
  • planifier les actions,
  • définir la feuille de route stratégique des projets d’économie circulaire,
  • rédiger les rapports,
  • accompagner de manière concrète et technique les parties prenantes,
  • animer un réseau (par exemple d’élus, d’entreprises, de clubs d’entreprises et d’associations locales),
  • participer à des congrès nationaux et internationaux.

Compétences et qualités requises pour devenir chef de projet économie circulaire

Disposer de fortes capacités d’adaptation et d’un bon esprit de synthèse sont incontournables. Le chef(fe) de projet économie circulaire est aussi un bon communicant, car il intervient auprès de publics différents.

Il doit aussi disposer de très bonnes connaissances techniques des 7 piliers de l’économie circulaire.

Pour exercer ce métier très transversal, il faut notamment savoir :

  • être autonome et rigoureux,
  • aimer travailler en équipe,
  • savoir être curieux,
  • faire preuve d’initiative,
  • être en mesure de convaincre.

La maîtrise des logiciels usuels de bureautique est également demandée.

Où exercer le métier de chef de projet économie circulaire

L’économie circulaire englobe de nombreux secteurs d’activités et est créatrice d’emplois au sein des collectivités territoriales, des entreprises du secteur privé de toutes tailles (TPE-PME, ETI ou grands groupes), des bureaux d’études ainsi que du milieu associatif. Il s’agit pour l’essentiel d’emplois locaux, pérennes et non délocalisables.

La construction, la logistique, le commerce, les enseignes de la distribution et la gestion des déchets comptent parmi les secteurs prioritaires de l’économie circulaire. Ce sont 196 000 emplois* qui devraient être créés d’ici à 2050 dans le secteur de la construction, le plus pourvoyeur en emplois.

Se former pour devenir chef de projet économie circulaire

L’Institut Supérieur en Environnement propose plusieurs formations qui permettent d’exercer un métier en lien avec l’économie circulaire :

Evolutions professionnelles possibles

Le chef(fe) de projet peut évoluer vers un poste de directeur de projets économie circulaire, de directeur développement durable / RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ou se diriger vers l’entreprenariat, car en matière d’économie circulaire le champ des possibles est ouvert.

Salaire du chef de projet économie circulaire

Le salaire d’un chef(fe) de projet économie circulaire varie entre 30 000 à 55 000 euros brut par an (en fonction de son expérience). Son salaire mensuel est donc compris entre 2 500 et plus de 4 500 euros brut.

Consulter le guide des métiers de l’Environnement et de la Transition Ecologique

* Stratégie nationale bas carbone – Rapport d’accompagnement – MTES, mars 2020