D’après la définition de l’ADEME (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’écoconception est « une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit, service ou bâtiment sur l’environnement sur l’ensemble de son cycle de vie, tout en conservant ses qualités d’usage. »

L’éco-conception tient compte de tout le cycle de vie du produit, de l’extraction de matière première à sa revalorisation ou son recyclage. Ce principe intègre les trois piliers du développement : économique, social et environnemental.

Quel est le but de l’éco-conception ?

Le but principal de l’éco-conception est d’améliorer la qualité écologique des produits. C’est un outil de l’économie circulaire qui permet d’établir un équilibre entre exigences sociales, environnementales, économiques et techniques dans la fabrication et le développement des produits.

Quels sont les avantages de l’éco-conception ?

Au-delà de l’intérêt économique, plusieurs effets positifs découlent de la mise en place d’une démarche d’éco-conception en entreprise :

  • Avantage commercial : l’éco-conception permet de répondre aux nouvelles demandes du marché. L’entreprise bénéficie ainsi d’un avantage concurrentiel et améliore sa compétitivité.
  • Maîtrise des coûts : l’éco-conception permet de réaliser une approche des coûts globaux, et donc de mieux maîtriser les coûts de fabrication d’un produit.
  • Innovation : proposer des solutions en faveur de l’environnement, provoquer une réaction concurrentielle
  • Implication des équipes : l’éco-conception demande l’implication de tous les corps de métier au sein d’une entreprise. C’est donc un levier puissant pour la motivation en interne.

 

Vous recherchez une formation dans l’environnement pour exercer le métier de chef de projet éco-conception ? L’Institut Supérieur de l’Environnement (ISE) propose des formations répondant aux besoins émergents des entreprises.