Le Mastère en Management de l’Environnement figure parmi les meilleurs Masters, MS et MBA du classement 2018 d’Eduniversal.
Le Mastère en Management de l’Environnement est certifié “Parcours Formation Durable”, label de qualité inscrit sur la liste officielle du CNEFOP.
Cette reconnaissance le rend éligible auprès des organismes financeurs (Datadock, OPCO, CPF, l’Etat, les Régions, Pôle Emploi, etc.).

Mastère en Management de l’Environnement

(24 mois)

À QUI SʼADRESSE CETTE FORMATION ?

Aux titulaires dʼun bac+3 souhaitant intégrer une formation unique combinant Environnement, Droit de lʼEnvironnement et Management.
Cette triple compétence est très recherchée par les entreprises.

Certification enregistrée a France Compétences par arrêté du 7 avril
2017 publié au Journal Officiel du 21 avril 2017,
délivrée par lʼInstitut Supérieur de lʼEnvironnement. 
En savoir plus sur le site officiel de France Compétences.

LES ADMISSIONS

  • Admission en Mastère 1 : Pour tous les étudiants titulaires au minimum d’un Bac+3 d’enseignement supérieur.
  • Admission en Mastère 2 : Pour tous les étudiants titulaires au minimum d’un Bac+4 d’enseignement supérieur.

OBJECTIFS DE LA FORMATION :

Acquérir les compétences professionnelles nécessaires (en ingénierie, droit et management) pour devenir un manager en charge des enjeux environnementaux au sein des organisations
Communiquer professionnellement en Anglais

LES ATOUTS DU PROGRAMME

+ Formule initiale : 10 mois de stage minimum sur les 2 ans
+ Formule alternance : Contrats de professionnalisation et contrats dʼapprentissage possibles
+ 100% des enseignants sont des professionnels
+ Un enseignement en adéquation avec les exigences des métiers de lʼEnvironnement
+ Réalisation de projets de création de start-up en Environnement
+ Acquisition dʼune expérience professionnelle grâce aux stages en entreprises ou à lʼalternance
+ Bonne insertion professionnelle : 90% des promotions en poste dans les six mois à la sortie de lʼécole, pour un salaire dʼembauche de lʼordre de 34 000€

RYTHME & CALENDRIER DE FORMATION

Durée : 2 ans
Rythme : La formation sʼeffectue en initial ou en alternance de mi-septembre à mi-juillet
1 semaine à lʼécole et 3 semaines en entreprise

RYTHME & CALENDRIER DE FORMATION

Durée : 2 ans
Rythme : La formation sʼeffectue en initial ou en alternance de mi-septembre à mi-juillet
1 semaine à lʼécole et 3 semaines en entreprise

 

PROGRAMME

UNITÉS DʼENSEIGNEMENT

MASTÈRE 1

UE 1 – Management de l’Environnement et du Développement Durable

(15 ECTS) Systèmes de management, management du Développement Durable

UE 2 – Ingénierie de l’Environnement

(13 ECTS) Traitement des eaux, gestion et traitement des déchets, dépollution des sols

UE 3 – Prévention des risques

(10 ECTS) Gestion juridique des risques environnementaux, prévention des risques professionnels

UE 4 – Professionnalisation

(22 ECTS) Management de projet et entreprenariat, anglais professionnel, expérience en entreprise

Accompagnement, conférences et examens

MASTÈRE 2

UE 1 – Management de la Responsabilité Sociétale des Entreprises

(14 ECTS) Cycle Responsabilité Sociétale des Entreprises, pollution de lʼair, technique de lʼaudit interne,
Evaluation environnementale

UE 2 – Management des énergies

(15 ECTS) Bâtiment Durable, énergies renouvelables, gestion des énergies

UE 3 – Être un manager

(13 ECTS) Management dʼéquipe, droit social, anglais professionnel, stratégie et gestion RH

UE 4 – Professionnalisation

(18 ECTS) Management de projet et entreprenariat, expérience en entreprise

UE 5 – Spécialisation (au choix)

Gestion durable des territoires, nouvelles énergies vertes, gestion de lʼeau

Accompagnement, conférences et examens

QUE FAIRE APRÈS LE MASTÈRE ?

Exercer un métier dans le secteur de
l’Environnement et du Développement Durable :
Responsable Qualité-Sécurité-Environnement
Responsable Développement Durable
Responsable Environnement
Consultant en réglementation environnementale

Chef de projet en Eco-entreprise
Responsable RSE
• Responsable dʼun bureau dʼétudes
Ces métiers peuvent être exercés dans tous les secteurs d’activité,
dans les administrations ou collectivités.

QUE FAIRE APRÈS LE MASTÈRE ?

Exercer un métier dans le secteur de
l’Environnement et du Développement Durable :
Responsable Qualité-Sécurité-Environnement
Responsable Développement Durable
Responsable Environnement
Consultant en réglementation environnementale
Chef de projet en Eco-entreprise
Responsable RSE
• Responsable dʼun bureau dʼétudes
Ces métiers peuvent être exercés dans tous les secteurs d’activité, dans les administrations ou collectivités.

La professionnalisation :

Dans le cadre des enseignements :

  • 100% des enseignants sont des professionnels du secteur
  • Cycle de conférences par des spécialistes
  • Projet de création de start-up en Environnement
  • Challenge RH : concours de recrutement

Expériences professionnelles :

  • Partenariats entreprises : réalisation de missions professionnelles dans le cadre des enseignements
  • Formule initiale : 10 mois de stage minimum en entreprise sur la durée du cursus des deux ans
  • Formule alternance : via un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage au rythme de 1 semaine à l’école puis 3 semaines en entreprise
Exemples d’intervenants au sein du Mastère :
  • Responsable RSE chez Eurazeo
  • Chef de service chez Bureau Veritas
  • Consultante en Prévention des RPS & QVT
  • Directeur du développement durable chez Horizon AM
  • Chef d’usine eau potable chez SUEZ France
  • Ingénieur – chef de projet dans le domaine de l’économie circulaire chez Moulinot
  • Consultant Senior Achats Responsables et Ecoconception chez BuyYourWay
  • Responsable d’un bureau d’études en Energie

Voir les interviews des anciens éleves

A l’issue de la formation : 90% des promotions en poste dans les six mois pour un salaire d’embauche de 34 000€

Quelle est la différence entre un master et un mastère ?

Comment expliquer les deux orthographes du mot master ? Les terminologies master et mastère recouvrent-elles des réalités différentes ? Ou bien master et mastère sont de parfaits homonymes ? Il est légitime de se poser la question au moment de s’inscrire dans un cycle d’études supérieures. Pour poursuivre son parcours d’études, plusieurs options s’offrent aux étudiants. Le panel de formations existantes dans l’environnement et les sciences est large. Le point sur la distinction master/mastère.

Le master : un grade universitaire

Le terme Master correspond à un grade de niveau d’études Bac + 5 validé par l’université, qui vient certifier l’obtention de 120 crédits ECTS (European Credit Transfer System) supplémentaires. Plus précisément, une fois le Master validé, le diplômé totalise 300 ECTS, qu’il peut faire valoir en France et dans l’espace européen.

Suite aux accords de Bologne et l’harmonisation des diplômes dans l’union européenne (réforme LMD Licence-Master-Doctorat), le Master remplace l’ex-DESS ou DESA. Universités, écoles d’ingénieur, école de commerce délivrent ce grade aux étudiants. Il arrive que celui-ci ne soit pas associé au diplôme de master. Pour l’ensemble des filières, notamment dans le domaine de l’environnement, le master peut être orienté « recherche » et destiner les étudiants à un doctorat, puis à l’accès d’un poste d’enseignant-chercheur. Autre possibilité :

un master plus professionnalisant avec une période de stage assez longue, visant à préparer les futurs diplômés au marché du travail. Il est tout à fait possible de valider un master en environnement ou un master développement durable au sein d’une faculté. Toutefois, le mastère délivré par les écoles certifie un niveau bac +5, mais comporte plusieurs avantages, notamment grâce à des liens renforcés avec les entreprises.

Le mastère : un titre de niveau 7 équivalent au master

Vous êtes passionné de sciences et d’environnement, mais l’université ne vous attire pas ? Parallèlement au grade universitaire du Master, d’autres cursus permettent d’être diplômé à Bac +5 dans l’environnement. Le mastère délivré par l’Institut Supérieur de l’Environnement correspond à un titre de niveau 7. Exactement de la même façon que le master, le mastère permet également d’obtenir 300 crédits ECTS. Les étudiants détenteurs d’un mastère acquièrent donc un diplôme d’une valeur équivalente à un master.

Pour valider l’admission à un mastère, il faut attester d’un niveau d’enseignement supérieur équivalent au bac +3. Ce diplôme permet aux étudiants d’acquérir des compétences et connaissances clés dans un secteur donné, pour les préparer à exercer au sein d’entreprises ou d’institutions.

Les mastères facilitent l’insertion professionnelle des étudiants, grâce aux relations tissées entre les écoles et les entreprises. Le carnet d’adresses très fourni des écoles simplifie la recherche d’une structure d’accueil pour un stage par exemple. À l’ISE, 90 % des promotions diplômées trouvent un poste dans les 6 mois pour un salaire à l’embauche de l’odre de 34 000 euros.

Pour choisir votre mastère en développement durable parmi les formations, les critères à prendre en compte sont :

– Le taux d’insertion professionnelle
– La qualité des enseignements et des intervenants
– La réalisation de projets tutorés
– L’existence d’’une période d’immersion en entreprise
– Le nombre de crédits ECTS validés au cours du mastère (120 ECTS sur les 2 ans)

Institut Supérieur de l’Environnement
9, rue des Etats Généraux
78000 VERSAILLES

Horaire d’ouverture : Du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00

Suivez-nous
sur les réseaux sociaux

Restez Connectés

Recevez nos dernières actualités en avant-première