un nouveau campus à lyon pour 2024

Ce début d’année 2024 marque un tournant pour l’ISE Lyon : nouveau campus à la rentrée de septembre 2024, nouvelle formation dédiée à la biodiversité (bac +2)…On vous en dit plus dans notre article zoom sur le campus de Lyon !

Le campus de Lyon déménage en septembre 2024 !

Après son ouverture au sein du campus ECEMA en septembre 2022, l’ISE Lyon a connu une croissance de popularité significative.

Cette expansion continue a rendu nécessaire un déménagement en septembre 2024 vers un nouvel emplacement au 100 rue Garibaldi, Lyon 6, situé en plein centre-ville dans un quartier dynamique : à moins de 15 minutes de la gare Part Dieu et du parc de la Tête d’Or.

Les nouveaux locaux, répartis sur plus de 1000 m², s’étendront sur un rez-de-chaussée et un premier étage, offrant une terrasse végétalisée et un parking à vélos.

La conception de l’espace sera assurée par Diagonale Concept, une structure de conseil dirigée par Marc Campesi, spécialisée dans la consultation et la maîtrise d’œuvre, avec une expertise particulière dans l’éco-rénovation.

Il est à noter que Diagonale Concept a déjà réalisé la rénovation du Vela Verde, actuel campus de l’ISE Lyon, un projet ayant reçu de nombreux prix pour son exemplarité en matière de rénovation écologique !

Le futur campus en images

Campus Lyon : nouveau campus - salle réunion cafet

Campus Lyon : nouveau campus - accueil côté gradins

Campus Lyon : nouveau campus -salle de classe

Alix Bouwyn, Responsable de site Lyon

 

Alix Bouwyn, responsable du campus de Lyon, a répondu aux questions du journaliste du Progrès, Sylvain Lartaud. Elle revient sur les enjeux des métiers du développement durable, les attentes des étudiants, les formations et nouveautés de l’ISE à Lyon.

Quel est le profil des étudiants de l’ISE ?

« Il y a deux motivations différentes chez les étudiants qui vont leur donner envie d’intégrer notre école. En post-bac, c’est souvent un attrait pour la nature et pour les animaux. Pour les autres cursus, ce sera beaucoup plus une conscience aiguë des enjeux de la transition écologique, donc avec l’envie d’avoir un métier qui va contribuer à atteindre des objectifs de neutralité carbone.

Nos étudiants ont envie de se retrousser les manches pour continuer à rendre notre planète vivable. Les profils sont hypervariés : ils sont lyonnais mais aussi issus de toute la région Auvergne-Rhône-Alpes et ils ont souvent, d’une manière ou d’une autre, un lien avec la nature. Certains sont en reconversion après du droit, du business, ou en formation initiale de conservation des milieux naturels.

Ce qu’ils viennent chercher à l’ISE, c’est notre approche technique du sujet : on aborde les choses à travers le droit, la réglementation et le génie écologique (eau, déchets, biodiversité), et pas uniquement sous formes managériales ou de business. »

Ces formations sont-elles proposées en alternance ou en initial ?

« 80 % de nos effectifs sont alternants, ils trouvent assez facilement une entreprise, c’est un secteur dans lequel les débouchés se développent énormément : sur nos 158 étudiants, seuls quatre n’avaient pas trouvé mi-novembre leur entreprise. Ils ont la possibilité de commencer l’école puis, dans un second temps, de décrocher leur contrat de professionnalisation.

Les élèves du Mastère Santé Sécurité Environnement trouvent beaucoup dans l’industrie (pharmaceutique, chimie), le terrassement, les fluides frigorigènes.

En Management Ingénierie et Droit de l’Environnement, c’est beaucoup plus varié : cela peut être dans de grandes entreprises (Calor, Rhodia, Hermès, Veolia) dans des collectivités territoriales (Grand Lyon, Grand Annecy, Département de la Loire), dans des cabinets de conseils en développement durable et un peu dans le milieu associatif (France nature environnement). »

Quelle est la formation qui a le vent en poupe ?

« Les entreprises se sont beaucoup préoccupées de leur bilan carbone et de la réduction de leur émission de gaz à effet de serre : on a beaucoup d’offres sur ces sujets-là. Mais le sujet qui se développe en ce moment et dont elles s’emparent, c’est la préservation de la biodiversité.

C’est pour ça qu’on a créé une spécialité sur le sujet en mastère et qu’on ouvre le BTSA Gestion et Protection de la Nature en septembre 2024. Cette formation existe depuis longtemps, mais on se rend compte qu’il y a une vraie demande.

C’est nouveau : nous avons ainsi des entreprises comme La Vie Claire, qui va veiller à l’impact sur la biodiversité de ses fournisseurs, la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) qui se penche sur l’impact des panneaux photovoltaïques et de l’éolien sur la biodiversité, ou la SNCF qui a lancé un programme spécifique en rapport avec la circulation de ses trains.

Une de nos étudiantes qui est en alternance chez eux rédige actuellement un mémoire relatif à l’amélioration de l’identification des arbres à risques dans un objectif de maintenance durable et préventive des ligneux (arbres, arbustes) aux abords des voies ferrées. »

 

Vous avez envie d’intégrer une formation spécialisée dans le domaine de la transition écologique à Lyon ?

Déposez votre candidature en ligne !