Institut Supérieur de l’Environnement - L’Ecole de Management de l’Environnement et du Développement Durable

vous
êtes
actualités ISE

Nouvel an : 5 résolutions écoresponsables

janvier02, 2020

Avez-vous, au cours de l’année 2019 mené des actions vertueuses en faveur de l’environnement ? Si oui, je vous invite à persévérer sans vous priver de lire cet article, bien-sûr…  Si la réponse est non, ne vous inquiétez pas, vous pouvez vous rattraper. 2020 vous réserve 365 bonnes raisons de changer votre vie, et participer à améliorer celle des générations futures. Il nous sera difficile de vous donner le même chiffre, en termes de conseils. Néanmoins, nous souhaiterions partager avec vous ces quelques recommandations, sur des pratiques que nous réalisons tous, au moins une fois par semaine.

  • Modérer sa consommation en électricité

Une récente étude de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) témoigne d’un niveau de consommation qui prend des proportions inquiétantes. Les mêmes appareils électroménagers qu’on utilisait il y a 20 ans, consomment aujourd’hui deux fois plus d’électricité. De petits gestes peuvent cependant nous faire faire de grandes économies comme laver le linge à basse température et aux heures dites « creuses » que vous pouvez connaître en vous référant à la grille de votre commune de résidence. De plus, si votre machine est dotée du programme « éco », vous devriez en faire votre mode par défaut. Par ailleurs, il est conseillé de faire sécher ses vêtements à l’air libre, autant que possible.

Pour vous éclairer, misez sur les ampoules LED ou à basse consommation. Inutile d’allumer l’éclairage quand il y a suffisamment de lumière. Sinon, n’oubliez pas d’éteindre en sortant ou avant de dormir. On a beau être à Versailles, mais quand-même …

  • Réduire ses dépenses en eau

Plusieurs options s’offrent à vous selon que vous occupiez votre propre logement ou le bien d’autrui. Si vous êtes propriétaire, le tour est joué ! Vous avez la possibilité de mettre en place un certain nombre d’installations qui vous permettront de ne pas gaspiller de l’eau. Vous pouvez placer un mitigeur dans votre douche. Il aura pour rôle de réguler la température afin que vous n’ayez plus à la régler, d’où son nom (thermostatique). Investissez également sur les réducteurs de débit à placer sur les robinets. Dans le cas où vous louez ou êtes hébergé(es), vous pouvez aussi agir à votre niveau. Dans les deux cas de figure, ne soyez pas de ceux qui font couler de l’eau pendant le brossage des dents ou le savonnage des mains. Utilisez le minimum d’eau possible pour faire la vaisselle. Et lorsque vous lavez les aliments, pensez à utiliser un récipient qui réceptionne l’eau. Celle-ci pourra être réutilisée pour arroser des plantes.

Pourquoi remplir la grande bouilloire pour préparer un thé pour une ou deux personnes ?

  • Pratiquer du sport… autrement

On s’est tous (ou presque), au moins une fois, fixé comme objectif de nouvel an, de se mettre au sport. C’est une des résolutions les plus dures à tenir. Alors, si cette année vous trouvez la motivation c’est tant mieux. Faire du fitness, de la musculation, de la marche ou encore du cyclisme, c’est très bien. Si vous en faites en ayant comme objectif secondaire de préserver la nature, c’est encore mieux. Avez-vous entendu parler du plogging ? Nous ne vous en disons pas plus, l’image parle d’elle-même.

  • Vivre sans emballage

Oui, c’est possible. Il faut les bannir de votre (nouvelle) vie. En 2020, adoptez les ”tote bags” éco-conçus, en coton bio. En plus d’être écolos, ils sont très « tendance ». Ou sinon, faites-vous confectionner un sac en tissu si vous n’êtes pas adepte du DIY. Il remplacera votre cabas ou votre sac du supermarché. Finis les emballages superfétatoires. Achetez en détail et servez-vous-en pour transporter vos achats. Choisir le vrac en épicerie c’est une sage décision ! Dans certaines enseignes, vous avez la possibilité de vous faire livrer vos courses chez vous, sans emballage. Les sachets en plastique sont l’un des pires polluants de la planète (vivement qu’ils disparaissent !) … On a beau faire du tri mais cela ne suffit pas.

  • Étouffer la pollution numérique

Lorsque vous faites une recherche sur Google, vous polluez ! Idem, quand vous envoyez un mail. Cette action parait certes insignifiante, mais émet environ 5 grammes de CO2. Imaginez-vous le nombre de personnes qui appuient sur le bouton « rechercher », vous arriverez à la conclusion que votre présence sur la toile pollue autant, voire plus que l’aviation civile. Internet est incontournable mais il y a des moteurs de recherche écoresponsables. De plus en plus, pensez à faire du tri dans vos mails, nettoyez votre boîte de réception en n’y laissant que ceux dont vous avez réellement besoin. Supprimez également vos spams. Choisissez de ne pas imprimer les mails superflus et n’adressez vos mails qu’aux destinataires vraiment nécessaires. Puis, évitez de joindre dans vos mails des fichiers trop volumineux.

Notre liste est loin d’être exhaustive mais adopter ces résolutions c’est déjà choisir de limiter son empreinte écologique. Notre planète n’est pas très exigeante, elle ne demande que cela. Après tout elle ne nous appartient pas, c’est nous qui lui appartenons. Lorsque nous disparaîtrons, elle restera, pour abriter d’autres générations. Veillons à la leur laisser en bonne santé.