Institut Supérieur de l’Environnement - L’Ecole de Management de l’Environnement et du Développement Durable

vous
êtes
actualités ISE

4 conseils pour passer des fêtes de fin d’année écoresponsables

décembre23, 2019

La fin d’année approche, l’occasion pour nombre de personnes de se retrouver en famille. Pour beaucoup de Français, le déplacement d’une ville à l’autre est, parfois, inévitable. Or, qui dit déplacement de ce type, dit pollution car on part très souvent en voiture. En outre, cette dernière semaine de l’année est particulièrement connue pour être un moment privilégié pour réjouir ses proches. Comment ? A travers des cadeaux, des repas copieux et une veillée jusqu’à des heures très tardives. Ce qui a pour conséquence de favoriser une consommation alimentaire et énergétique à outrance. Cependant, lorsque nous choyons les personnes qui comptent pour nous, pensons-nous vraiment à l’impact que nous avons sur notre environnement ? Loin de vouloir jouer les trouble-fêtes, nous vous proposons gentiment un guide qui nous permettrait, à tous, de concilier festivités et sobriété.

  1. La déco

En ce qui concerne le sapin de Noël, plutôt que d’aller l’acheter, vous pouvez miser sur deux énergies qui ne sont en aucun cas polluantes. Il s’agit de votre imagination et de votre dextérité, d’où l’expression Do It Yourself , pour «Faites-le, vous-mêmes », souvent abrégée en DIY. Le principe est simple : récupérez des objets de chez vous et fabriquez votre propre sapin. Si vous avez des enfants, invitez-les à vous aider; l’activité sera d’autant plus récréative. Vous n’êtes pas le roi du bricolage ? Pas de panique, il vous sera possible de louer un sapin vivant ! Un livreur vous dépose le pot chez vous et repasse le prendre à la fin des fêtes afin qu’il soit replanté dans la nature, dans l’attente d’une nouvelle famille d’accueil, l’année suivante. Sinon, vous pouvez aussi, prendre des craies de couleur, faire travailler votre matière grise et, de but en blanc, dessiner votre sapin sur un mur.  Zéro déchet, zéro euro : la vie en rose !

  1. Les cadeaux

Il est certes très difficile d’estimer les émissions de GES (Gaz à Effet de Serre) ou d’établir un bilan carbone des cadeaux mais nous ne sommes pas sans savoir que la plupart des jouets que nous offrons sont importés de la Chine. 60% d’entre eux sont en plastique et 30% des jeux électroniques.

Par conséquent, il serait plus judicieux de choisir des cadeaux :

  • Échangeables ou remboursables : demandez le ticket de caisse sans prix, au cas où ils ne plairaient pas
  • D’occasion : il y a forcément, dans le magasin d’achat-revente, ou lors des vide-greniers, des objets de seconde main et d’excellente qualité
  • Qui fonctionnent sans piles (massages, livres, bons d’achats, places de spectacles)
  • Ne nécessitant pas d’emballage. Sinon, épatez vos convives grâce au Furoshiki.

 

  1. La conso

Tout d’abord, pensez à la vaisselle durable. Il existe, aujourd’hui des couverts comestibles qui pourront se substituer à ceux en plastique. Croyez-moi, la planète vous en sera reconnaissante.

Faites-vous plaisir ! Mangez dinde, foie gras, chapon mais faites aussi attention à ce que vous choisissez. Préférez les animaux élevés en plein air ou le bio. Sur ce point précis, pensez à bien privilégier les aliments éco-labellisés.  Vous éviterez non seulement d’ingérer des pesticides mais réduirez in fine, leur impact sur l’environnement. Puis, ne jetez surtout pas les restes du repas de réveillon.  Chacun pourrait repartir avec une part. Gardez-en pour vous aussi, vous pourrez en avoir besoin dans les jours suivants.  Dites « Stop » au gaspillage alimentaire ! Ayez une pensée pour toutes ces personnes qui passent leur réveillon toutes seules.

  1. How to go ?

En cette période de fin d’année, les centres-villes ainsi que leurs centres commerciaux sont fortement fréquentés. . Ainsi, le trafic connait une hausse de 50%, par rapport à la moyenne annuelle. C’est énorme ! Ne pas se déplacer en voiture, c’est éviter d’être coincé dans les embouteillages.

Cela-dit, il serait préférable, dans le meilleur des mondes, que tout le monde arrive au repas de Noël, à pieds. Mais avec la distance et les bras encombrés de cadeaux, les pieds ne s’avèrent pas toujours être le meilleur moyen de locomotion. Organisez des déplacements groupés. Si vous partez seul, vous avez la possibilité de récupérer d’autres personnes, sur votre trajet. Optez aussi pour le covoiturage. Moins de voitures, moins de circulation, de quoi contribuer à diminuer les rejets de CO2. 

 

En écrivant cet article, nous n’avons, en aucun cas, voulu jouer les donneurs de leçons. Notre unique objectif est de susciter un éveil des consciences. Il est possible de passer d’excellentes fêtes de fin d’année en ayant une pensée pour notre planète, sans pour autant, se priver. Ne sous-estimons pas notre impact sur la nature, chacun peut, à son niveau, changer la donne.

Bonnes fêtes de fin d’année à toutes et à tous. Et n’oubliez pas : à chaque déchet sa poubelle.