CANDIDATURE EN LIGNE CONTACTEZ-NOUS

Métier de l’environnement : alternance, contrat pro, quelle différence ?

By 6 août 2020 No Comments

 

Métier de l’environnement : alternance, contrat pro, quelle différence ?

 

 

Si vous aspirez à travailler dans le secteur de l’environnement, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Pour se former à un métier de l’environnement, il est possible de suivre une formation en alternance, via un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage. Quelles sont les différences entre ces deux formules ? Concrètement, qu’impliquent-elles pour l’étudiant-salarié ? Explications.

 

L’alternance : un mode de formation favorisant l’insertion professionnelle

Comme son nom le laisse deviner, l’alternance est une modalité de formation basée sur le principe d’une succession de périodes de cours théoriques, dans un établissement de formation, et de phases de mise en pratique en entreprise. Le système de l’alternance est possible en formation initiale ou en formation continue. Les modalités de fonctionnement dépendent ensuite du type de contrat signé par l’alternant : contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation.

 

Toutefois, certaines règles demeurent, quel que soit le contrat. Ainsi, l’employeur a l’obligation de désigner un tuteur au sein de l’entreprise, en charge d’accompagner et de suivre l’étudiant-salarié durant toute la durée de sa formation. Sur le plan légal, l’alternant possède le statut de salarié et perçoit donc une rémunération, variable selon le type de contrat et l’âge de l’alternant. Ce salaire versé mensuellement par l’entreprise correspond à 25 % du SMIC au minimum et peut atteindre jusqu’à 78 % du SMIC.

 

Accessible dès l’âge de 15 ans, l’alternance fut longtemps cantonnée aux formations CAP ou BEP préparant les jeunes apprentis à exercer des métiers techniques. Ce type d’alternance est régi par un contrat d’apprentissage. À la fin des années 80, la loi Seguin a étendu le système de l’alternance à l’enseignement supérieur, via le contrat de professionnalisation. Aujourd’hui, plus de 500 métiers sont accessibles via une formation en alternance allant de niveau CAP jusqu’à Bac +5.

 

En règle générale, le passage par une alternance accélère l’insertion professionnelle des étudiants sur le marché de l’emploi. Familiarisés avec les codes du monde du travail et rapidement opérationnels, ils trouvent rapidement un poste. L’alternance est considérée comme une première expérience professionnelle décisive, ce qui rend leur profil particulièrement recherché par les recruteurs.

 

 

 

 

Le contrat de professionnalisation : un type de contrat spécifique

Une formation en alternance peut donc être suivie en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Ces deux types de contrats n’impliquent pas les mêmes modalités.

 

S’inscrivant dans le cadre de la formation initiale ou continue, le contrat de professionnalisation est un CDD ou un CDI spécifique, conclu entre l’entreprise, la structure de formation et l’étudiant-salarié pour une durée de 6 à 24 mois. Ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans (tout comme le contrat d’apprentissage), le contrat de professionnalisation est également accessible aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, comme aux personnes en reconversion professionnelle.

 

Rythmée entre les périodes en centre de formation et les phases de mise en pratique au sein de l’entreprise, l’alternance confère aux étudiants une forte capacité à s’adapter à la réalité du terrain et à en comprendre les enjeux. À l’image du master en développement durable de l’ISE, de nombreuses formations aux métiers de l’environnement proposent cette modalité d’alternance. Excepté les organismes d’État et les collectivités, toutes les entreprises sont susceptibles de recruter un alternant. Celui-ci bénéficie de l’ensemble des dispositions applicables aux collaborateurs et reçoit une rémunération, comprise entre 65 % du SMIC et 85 % du salaire minimal prévu dans la convention collective.

 

Pour plus d’informations concernant les formations et les modalités, contactez notre service admissions : candidats@institut-environnement.org ou au 01 30 68 09 10 !