CANDIDATURE EN LIGNE CONTACTEZ-NOUS

Mastère management de l’environnement : nouvelles énergies vertes

By 8 janvier 2020 mars 9th, 2020 No Comments

Management environnemental : se former aux nouvelles énergies vertes

À l’heure du réchauffement climatique, il est urgent pour la préservation de la planète d’identifier et exploiter des sources d’énergie plus propres. Délaisser les énergies polluantes permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre, responsables de la dégradation de l’environnement. Dans ce contexte, les structures publiques et les entreprises privées recherchent des professionnels formés à la gestion et la mise en œuvre de ces nouvelles énergies.

Acteur majeur de la formation au développement durable, l’Institut Supérieur de l’Environnement (ISE) propose une spécialité « Nouvelles énergies vertes ».

Quelles sont les nouvelles énergies vertes ?

Une énergie verte ou propre désigne une source d’énergie dont la consommation n’impacte que faiblement les ressources naturelles de notre planète. Les procédés d’exploitation de cette énergie n’engendrent qu’une très faible pollution, par rapport à d’autres sources d’énergie plus répandues, mais aussi beaucoup plus néfastes pour l’environnement, comme le charbon, le gaz ou le pétrole.

L’expression « énergie renouvelable » qualifie quant à elle une énergie qui se renouvelle naturellement et en permanence comme l’énergie solaire par exemple. Par définition, ces sources d’énergie sont « inépuisables ». Toutefois, contrairement à une énergie verte, ce type d’énergie peut être à l’origine de déchets d’exploitation.

Les principales énergies vertes, propres ou renouvelables sont :

  • Le solaire
  • La géothermie (utilisant la chaleur de la terre)
  • L’énergie du vent avec l’éolien
  • La biomasse (transformation des matières organiques en chaleur ou en électricité)
  • L’énergie de l’eau (courants marins ou océaniques, des fleuves et des rivières)

 

Mastère en management de l’environnement : « nouvelles énergies vertes »

Le mastère en management environnemental proposé par l’Institut Supérieur de l’Environnement prépare en deux ans au titre RNCP de niveau 7 d’expert en ingénierie et droit de l’environnement. Cette formation permet aux étudiants d’acquérir des connaissances théoriques et des compétences techniques nécessaires à l’exercice de différents métiers de l’environnement. La dimension professionnalisante avec une longue période d’immersion en entreprise prépare les étudiants à la réalité du terrain.

Parmi les différentes options à choisir dans ce mastère en développement durable, la spécialité « Nouvelles Énergies Vertes » vise à l’acquisition de savoirs complémentaires sur les nouveautés du secteur des énergies renouvelables et de gestion de l’énergie. Les enseignements au programme de cette spécialité traitent de l’architecture bioclimatique, des énergies renouvelables nouvelles, de la conduite de projet en énergies renouvelables ou encore aux nouvelles sources d’énergie émergentes.

Les objectifs chiffrés fixés par le gouvernement sont très ambitieux. La part des énergies renouvelables doit atteindre 23 % de la consommation finale brute des énergies dès 2020 et 32 % en 2030. Pour y répondre, le secteur de l’énergie est en plein développement et fortement pourvoyeur d’emplois. On estime à 310 000 emplois déjà générés en France dans ce domaine d’activité en pleine expansion. Se former aux nouveaux métiers de l’énergie, c’est l’assurance d’une insertion facilitée sur le marché du travail.