manager numerique responsable

Comptant parmi les métiers de la transition durable les plus en vus, le manager numérique responsable définit une stratégie numérique visant à réduire l’empreinte environnementale et sociétale du Système d’Information et des équipements numériques. Il est aussi sollicité dans l’éco-conception des produits d’une entreprise ainsi que de tous ses services numériques.

Manager numérique responsable

L’impact du numérique est à la fois positif et négatif. S’il améliore la qualité de vie au travail et la vie quotidienne, il est en même temps responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Et, ce chiffre devrait doubler d’ici 2025.

Toutefois, la prise de conscience pour un numérique responsable gagne du terrain. ¾ des entreprises sont aujourd’hui engagées dans des démarches numérique responsables.

Intégrer des considérations environnementales à l’utilisation du numérique, c’est l’objectif du manager numérique responsable en tant que garant d’une utilisation plus neutre en carbone des outils numériques et de leurs usages.

Augmentation de la durée de vie des équipements informatiques, mise en œuvre des écogestes, diminution de la consommation énergétique, réduction des déchets font partie de son travail. Il doit ainsi être capable de mesurer les impacts négatifs et positifs du numérique.

Au terme de cette analyse, il propose des axes de progrès, une méthodologie et des outils pour repenser la gestion du numérique sous un angle Green IT.  Il sensibilise également la direction et les collaborateurs à la sobriété numérique.

Le manager numérique responsable travaille en relation directe avec la direction informatique, la direction RSE et la direction générale.

Compétences et qualités requises pour devenir manager numérique responsable

Le métier de manager numérique responsable nécessite des compétences :

  • en management de projets liés à la transformation digitale,
  • en RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et en développement durable adaptées aux technologies IT,
  • ainsi que de la pédagogie pour sensibiliser et développer une démarche éco-responsable au sein d’une organisation.

Savoir-faire demandé :

  • Excellente maîtrise des impacts environnementaux, leur identification et calcul
  • Compréhension des outils et technologies utilisés en entreprise, du matériel aux applications, et des enjeux d’un environnement Tech en évolution constante
  • Avoir la capacité de travailler dans un environnement international

Savoir-être requis :

  • Savoir écouter pour comprendre les attentes
  • Être curieux(se) pour se tenir au courant tant sur l’informatique que sur le Green IT
  • Faire preuve de rigueur et d’une forte capacité d’analyse

Où exercer le métier de manager numérique responsable

Face aux défis climatiques, environnementaux et sociaux, de plus en plus d’organisations s’engagent dans une démarche éco-responsable et intègrent le numérique responsable à leur stratégie RSE. Certaines vont plus loin avec l’obtention du label numérique responsable (LNR) qui prouve qu’elles mettent en œuvre une démarche de green IT exigeante.

Ceci explique que le profil de manager numérique responsable soit très recherché. Les recrutements sont motivés par :

  • la demande des collaborateurs pour plus d’engagement environnemental de la part de leur entreprise ;
  • des appels d’offres qui intègrent de plus en plus des critères environnementaux et la commande publique responsable ;
  • la prise de conscience que l’IT est aussi un levier de transformation des bilans carbone d’une organisation.

Différents types de structures recrutent :

  • ESN,
  • collectivités territoriales,
  • entreprises publiques ou privées,
  • administrations,
  • cabinets de conseil.

Se former pour devenir manager numérique responsable

L’Institut Supérieur de l’Environnement propose des formations accessibles à partir de Bac+4 ainsi qu’aux personnes en reconversion ou évolution professionnelle.

Evolutions professionnelles possibles

Un manager numérique responsable peut évoluer vers un poste de directeur du développement durable, de directeur de la stratégie de développement durable, ou encore de directeur des systèmes d’information. Il peut également décider de créer sa propre société de conseil.

Salaire du responsable d’Analyste ESG/ISR

Son salaire peut être très variable, tant le métier est très différent d’une entreprise à une autre et d’un secteur d’activité à un autre. Sa rémunération annuelle se situe entre 45 et 80 000 euros bruts en fonction de son expérience professionnelle. Le salaire mensuel oscille donc entre 3 750 et 6 600 euros bruts.