Suite à la mise en vigueur de la loi européenne sur le climat, l’Union Européenne s’engage à adopter la neutralité carbone d’ici 2050. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Comment atteindre cet objectif ? Clarifions ensemble cette notion encadrée par l’Accord de Paris.

Neutralité carbone : définition, objectif et enjeux

La loi énergie-climat définit la neutralité carbone comme « un équilibre, sur le territoire national, entre les émissions anthropiques par les sources et les absorptions anthropiques par les puits de gaz à effet de serre. »

Également appelée « net zéro » ou « zéro émission nette », la neutralité carbone vise donc à contrebalancer les émissions de gaz à effet de serre issues de l’activité humaine, à l’échelle du globe. L’ampleur du défi est donc claire. Il s’agit d’entreprendre des transitions rapides et profondes de notre système économique et de nos modes de vie.

 

Pourquoi viser la neutralité carbone ?

Face à l’urgence climatique, il est indispensable de prendre des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. En effet, si aucune mesure n’est prise, le réchauffement climatique pourrait atteindre jusqu’à 7 °C d’ici à la fin du siècle, ce qui entraînerait des conséquences dramatiques sur l’environnement.

Pour pouvoir atteindre la neutralité carbone, il est nécessaire :

  • De réduire les émissions mondiales de CO2
  • De restaurer ou de créer des puits de carbone (reforestation, restauration de mangroves, protection des océans, etc.)

Grâce au blog de l’ISE, vous pouvez suivre les actualités environnementales . Formations, emplois, conseils, dossiers documentaires… Retrouvez toutes les nouveautés sur la sphère environnementale pour ne rater aucune information !