Institut Supérieur de l’Environnement - L’Ecole de Management de l’Environnement et du Développement Durable

vous
êtes
actualités ISE

Sport de haut niveau et alternance : témoignage d’Esteban Muller, étudiant en M2

avril10, 2019

Présentation

Je m’appelle Esteban MULLER, j’ai 23 ans et je prépare un Mastère 2 « Management de l’Environnement » à l’Institut Supérieur de l’Environnement. J’accomplis cette année en alternance chez AXIONE, une filiale du groupe BOUYGUES spécialisée dans la fibre optique, en tant qu’alternant Environnement. En parallèle de mes études, je suis sportif de haut niveau en équitation aux Écuries du Centaure, situées à Vigny dans le 95.

Ma passion

Je pratique l’équitation depuis plus de 15 ans, dont 6 en compétition. J’ai emprunté un chemin scolaire classique, en jonglant entre études et équitation, sans aménagement d’horaire. J’ai débuté les compétitions au Centre équestre des Chanteraines dans le nord des Hauts de Seine. C’est avec cette écurie que j’ai remporté mes 2 titres de champion de France, en 2016 avec Starlight d’Epona et en 2018, accompagné de Roultabyle d’Ancoeur. Depuis Septembre 2018, j’ai rejoint les Écuries du Centaure, ainsi que 2 nouveaux coéquipiers, Quiproquo des Nuits, un cheval de 14 ans, et Caraïbe des Nuits, une jeune jument de 6 ans. Ce changement d’écurie m’offre la possibilité de continuer ma progression et d’envisager de nouveaux horizons.

Ma semaine-type

Un des paramètres les plus délicats est d’équilibrer le temps consacré à chaque activité : il faut prioriser. Pour ma part, l’école et l’entreprise sont prioritaires, c’est l’équitation qui s’adapte et non le contraire – même si les chevaux nécessitent une attention constante et un entrainement régulier.

A l’école, l’utilisation des outils collaboratifs permet de travailler en asynchrone sur les nombreux projets en groupe. Ainsi je peux m’organiser des plages disponibles pour l’équitation tout en respectant mes engagements vis à vis de mon groupe projet.

Ce sport nécessite une très grande implication et beaucoup de disponibilité. J’ai la chance de bénéficier d’une certaine souplesse offerte par les écuries qui participent aux soins des chevaux en mon absence.  Les entraînements se réalisent donc principalement en soirée les lundis, mardis, vendredis soir, et samedis. Les dimanches et parfois les week-ends complets sont surtout réservés aux concours, ce qui induit de nombreux sacrifices : se lever à 4h30 le dimanche matin par exemple implique un samedi soir palpitant …

L’équipe

Le cheval et le cavalier sont seuls face aux obstacles, mais l’encadrement est très important, comme  dans tous les sports. La (ou le) coach reste l’élément central de tout sportif pour l’entrainement au quotidien et la préparation aux différentes échéances. Dans l’équitation, le facteur psychologique joue beaucoup dans les performances sportives, c’est pourquoi un préparateur mental nous accompagne également. L’implication de la famille et de l’entourage est également importante pour perdurer dans cette activité. Pour ma part j’ai la chance d’être bien entouré tant par ma famille que par les propriétaires des chevaux avec lesquels j’évolue.

Financement

L’équitation est un sport qui n’est pas bon marché, soyons honnêtes. Tous les frais, les soins des chevaux, l’équipement, la participation aux compétitions représentent un très gros budget. Mon principal sponsor a été pendant très longtemps… mes parents ! Aujourd’hui l’alternance permet de couvrir une partie des frais. Etre accompagné et soutenu par un partenaire est très valorisant, j’ai la chance d’avoir le support de mon école et de mon entreprise d’accueil, très impliquées toutes les deux respectivement dans le développement personnel de leurs étudiants et de leurs salariés. Je reste  en recherche constante de partenaires pouvant accélérer mon évolution dans ce sport et me permettre de participer à des événements toujours plus prestigieux.