Institut Supérieur de l’Environnement - L’Ecole de Management de l’Environnement et du Développement Durable

vous
êtes

Le métier de Juriste Environnement

La dimension juridique est essentielle dans le secteur environnemental. A ce titre, le juriste en Environnement y occupe une place centrale puisqu’il sera chargé de veiller à ce qu’une entreprise soit en conformité avec la législation en vigueur.

Détail des missions du juriste environnement

Les missions du juriste en environnement s’articulent autour de plusieurs axes. Tout d’abord il assurer une activité de conseil auprès des équipes stratégiques et opérationnelles d’une entreprise.
Il aura également pour responsabilité de veiller à la sécurité juridique en droit de l’environnement pour l’organisation pour laquelle il travaille. Cela peut notamment consister à s’assurer de la conformité aux normes environnementales en vigueur, d’un projet, d’un site, etc.
Par ailleurs, sa fonction lui confère également un rôle de représentation. Il peut notamment être l’interface entre son administration et les fédérations sectorielle.
Enfin, il peut être amené à réaliser des études ponctuelles afin de répertorier les bonnes pratiques en matière d’écologie.

Compétences requises

Le juriste en Environnement doit être un spécialiste en droit environnemental. Il doit être en mesure de comprendre les textes de loi et de connaître la réglementation en vigueur.
Des capacités rédactionnelles sont également attendues dans la mesure où il sera amené à produire des notes ou encore des comptes rendus.

Rémunération du juriste environnement

Le salaire d’un jeune diplômé se situe entre 25 000 € et 30 000 € et peut aller jusqu’à 50 000 € pour un cadre confirmé.

Perspectives d’évolution

Après plusieurs années d’expérience, le juriste en Environnement peut évoluer vers un poste de juriste d’entreprise.